La blessure est l’endroit où rentre la lumière..

blessure

« La blessure est l’endroit où rentre la lumière » – Rumi

Nous fuyons et nous n’aimons vraiment pas les moments difficiles et inconfortables de la vie: quand on est malades et au lit avec de la souffrance et un corps faible, quand une relation amoureuse nous a brisé le cœur et qu’on doit se reconstruire seul, quand des projets s’écroulent et nous laissent dans l’incertitude, etc. Alors souvent nous faisons taire la douleur pour éviter à tout prix de la ressentir: médicaments, alcool, drogue, autant de stimulation externe que possible, distractions, nouvelles personnes, etc. Pourtant, la blessure est surtout un cadeau et une porte pour nous permettre de grandir et de passer à la prochaine étape de notre évolution. Mais le cadeau ne vous est offert que si vous acceptez la douleur qui l’accompagne.

Je pense toujours à l’image du serpent qui se défait de sa peau pour muer. Le serpent augmente sa taille avec l’âge et donc la peau qui le recouvre doit s’enlever au fur et à mesure de sa croissance. ça doit être sacrément douloureux! et pourtant, crucial pour son développement. Notre vie et notre conscience elles aussi grandissent, et elles ont régulièrement besoin de faire peau neuve pour s’adapter aux nouvelles choses que nous apprenons et expérimentons. Pour continuer à grandir et s’aventurer :-) QUE du positif!  

Dans la bulle de l’ego..

L'ego

Depuis que je l’ai lu ces quelques lignes sur mon livre de chevet, elles m’ont beaucoup aidé, en espérant vous inspirer aussi :-)

« Dans la bulle de l’ego, la moindre contrariété prend des proportions démesurées. L’étroitesse de notre monde intérieur fait qu’en rebondissant sans cesse sur les parois de cette bulle, nos états d’esprits et nos émotions s’amplifient de manière disproportionnée et envahissante. La moindre joie devient euphorie, le succès nourrit la vanité, l’affection se fige en attachement, l’échec nous plonge dans la dépression, le déplaisir nous irrite et nous rend agressifs. Nous manquons de ressources intérieures nécessaires pour gérer sainement les hauts et les bas de l’existence. Ce monde de l’ego est comme un petit verre d’eau: quelques pincées de sel suffisent à le rendre imbuvable. A l’inverse, celui qui a fait éclater la bulle de l’ego est comparable à un grand lac: une poignée de sel ne change rien à sa saveur. »

Je trouve cette image du sel qui n’altère pas la saveur du lac très parlante et apaisante! Depuis que je l’ai lu, à chaque fois que j’ai été tentée d’avoir une réaction disproportionnée, j’ai pensé « Je veux réagir comme un lac » et ça m’a tout de suite aidé à garder le sourire et le coeur tranquille. Peut être que la prochaine fois que vous sentirez Dark Vador monter en vous, sentir que vous êtes un vaaaste et majestueux lac et non pas un petit verre d’eau grincheux, vous aidera à ne pas réagir à la remarque/action salée 😉 Je l’espère!  

Livre: Plaidoyer pour l’altruisme – Matthieu Ricard (en français)

Vous êtes le ciel bleu..

orage emotion

Vous êtes le ciel bleu. Les nuages, la pluie, le vent, la grêle, ne sont que les circonstances de votre vie. Si vous regardez par votre fenêtre ces jours ci, vous verrez probablement un ciel gris, pluvieux, sans couleurs. Un climat des plus déprimants parfois. Pourtant, où que vous soyez dans le monde, un grand ciel bleu est toujours présent derrière votre ciel. Toujours.

De la même façon, même si aujourd’hui votre vie vous semble fade, stressante, même si vous vous sentez perdu, abandonné ou sans objectif. Tout cela, ce ne sont que les nuages. Vous, vous serez toujours ce magnifique ciel bleu, vaste et resplendissant. Ne l’oubliez jamais, surtout dans les moments difficiles ou moins excitants de la vie. Vous êtes le ciel bleu, ce qu’il se passe dans votre vie aujourd’hui n’est que la météo du jour. Et elle changera 

Pouvons nous aimer avec le même amour?

immensité

«Même après tant d’années, le Soleil ne dit jamais à la Terre:
« Tu m’es redevable ».
Et regarde ce qu’il se passe avec un tel amour !
Il illumine le ciel entier.»
– Hafez, poète soufi mystique

Pouvons nous aimer avec le même amour? 

A quelle partie de toi est-ce que tu es entrain de t’identifier en ce moment ?

dream

A quelle partie de toi est-ce que tu es entrain de t’identifier en ce moment ? A la partie qui pense qu’il lui manque quelque chose – ou à la partie qui sens qu’elle a exactement tout ce qu’il lui faut ?

Ne t’inquiètes pas. Nous le faisons tous. Tu peux revenir.
Calmement et joyeusement.
Vers la partie de toi qui t’apporte le plus de joie 

Ce combat avec toi-même

image

Ce combat avec toi-même

Je vous invite à lire une belle réflexion de Hillel Hazaken, un sage juif, il déclara:

  • Si je ne suis pas pour moi, qui le sera?
  • Si je suis seulement pour moi? Que suis-je?
  • Et si pas maintenant, quand?
  • Ce qui est détestable à tes yeux, ne le fais pas à autrui…

Autrement dit,

  • Qui donc peut-être responsable de moi, sinon moi-même?
  • Si je ne suis pas totalement moi, qui serais-je?
  • Et si cela me contente, sans que je me retourne vers les autres, je ne serai pas grand chose.
  • Si, enfin je n’assume pas la totalité de mes actes envers moi et envers autrui dès maintenant, alors quand le ferais-je?

Le plus important de tous les combats, c’est celui que l’on mène avec soi. Ce combat s’effectue dans le silence de l’âme. Il existe différents silence..

  • Du plus bête au plus savant
  • Du plus intuitif au plus subtil
  • Du plus insouciant au plus déterminé
  • Du plus sublime au plus lâche
  • Du plus stratégique au plus irréfléchi…

Quiconque combat des monstres doit s’assurer qu’il ne devienne pas lui-même un monstre, car lorsque tu regardes au fond de l’abîme, l’abîme aussi regarde au fond de toi. (Friedrich Nietzsche)

Tout le monde est conscient, de la sauvagerie et de la violence que l’homme est capable, et nous sommes tous spectateurs de ça, pourtant aujourd’hui plus que jamais, nous devons être tous solidaire, et surtout nous devons être actif face cette violence.

Etre actif c’est contribuer au changement, en aidant les victimes, en évitant d’assimiler ces « islamistes » aux musulmans, et en diffusant des messages d’amour et de paix.

L’Emotion est le moteur du changement, et la joie son essence (Olivier Lockert)

Cultivons la joie, les joies les plus simples de l’existence.., la joie est accessible à tous même dans la difficulté, ses bienfaits sont immédiats sur notre santé, notre psychisme, et nos relations…

Cultivons la joie!
Partageons-la!
Et améliorons le monde!

Raja.

IMAGINEZ UNE FEMME

woman-river-boat

IMAGINEZ UNE FEMME

Original extrait de page : Wild Women Spirit Dance – Sisterhood

IMAGINEZ UNE FEMME qui croit que c’est juste et bon qu’elle soit une femme.
Une femme qui honore son expérience et raconte ses histoires.
Qui refuse de porter les péchés des autres dans son corps et sa vie.

IMAGINEZ UNE FEMME qui a confiance et se respecte elle-même .
Une femme qui écoute ses besoins et désirs.
Qui y répond avec tendresse et grâce.

IMAGINEZ UNE FEMME qui reconnaît l’influence du passé sur le présent.
Une femme qui a traversé son passé.
Qui a guéri dans le présent.

IMAGINEZ UNE FEMME qui réalise sa propre vie.
Une femme qui exerce, initie et agit en son propre nom.
Qui refuse de se rendre sauf à son soi authentique et sa plus sage voix.

IMAGINEZ UNE FEMME qui nomme ses propres dieux.
Une femme qui imagine le divin à son image et à sa ressemblance.
Qui conçoit une spiritualité personnelle pour sa vie quotidienne.

IMAGINEZ UNE FEMME amoureuse de son propre corps.
Une femme qui croit que son corps est suffisant, comme il est.
Qui célèbre ses rythmes et cycles comme une ressource exquise.

IMAGINEZ UNE FEMME qui honore le corps de la Déesse dans son corps en changement.
Une femme qui célèbre l’accumulation de ses années et sa sagesse.
Qui refuse d’utiliser son énergie vitale pour déguiser les changements de son corps et de sa vie.

IMAGINEZ UNE FEMME qui estime les femmes dans sa vie.
Une femme qui s’assoit dans les cercles de femmes.
À qui l’on rappelle la vérité de sa nature quand elle l’oublie.

Imaginez-vous comme cette femme.

La pleine conscience

La pleine conscience
La pleine conscience
Est « l’art de porter son attention, intentionnellement, au moment présent, sans jugement, sur l’expérience qui se déploie instant après instant » Jon Kabat-Zinn