*DÉFI* MÉDITER 10 MIN TOUS LES JOURS, C’EST POSSIBLE ?

Yoga_WL

10 minutes par jour, c’est pas grand chose, vous me direz. Ben si ! :-) Vous avez déjà essayé de créer une nouvelle habitude et de vous y tenir pendant un mois ? Et bien, ce n’est pas du tout facile. Sauf à se faire violence, tout humain normalement constitué à envie de lâcher et de revenir vers ce qu’il connaît. Et comme, nous les adultes, on est très fort à s’inventer des raisons très logiques et sérieuses qui nous empêchent de faire quelque chose, je vous garantis que certains jours, on aura envie de se dire : “Non, mais aujourd’hui j’ai vraiment pas le temps, j’ai le dossier X à avancer pour le boulot…J’ai des gosses, moi..J’ai une maison à m’occuper…etc.”. Je sais !

Pourquoi méditer ?

Je ne vais pas vous faire la liste de tous les bienfaits de la méditation. Pour moi, il y a une motivation toute simple et facile à comprendre:

« Notre esprit est notre outil le plus important : on compte sur lui pour travailler, nous accomplir, communiquer, comprendre, réfléchir, être, vivre…on ne peut pas croire qu’il va être là pour nous, en bonne forme, jour après jour, année après année, si on ne fait rien pour lui. De plus, comme chaque chose dans ce monde, l’esprit a besoin d’air pur, d’espace, de lumière et d’amour pour être bien. Le moyen de lui donner ça au quotidien est la méditation. »

Désolée de vous décevoir, mais regarder une série, prendre un verre avec des amis, cuisiner ou écouter de la musique sont des activités fort agréables, mais ça reste des sollicitations mentales. Il n’y a que le calme et le silence pour déclencher un véritable processus de dé-stressage de l’esprit.

Méditer, c’est donner un peu de repos à son esprit.

Méditer, c’est faire le vide pour accueillir de nouvelles choses. Si vous n’avez pas de place pour du nouveau dans votre tête, il ne viendra pas dans votre vie.

Méditer, c’est cultiver un espace bienveillant en soi.

Méditer vous fait peur ?

Si on a un esprit très stressé ou si l’on n’a pas l’habitude de passer du temps avec soi, méditer peut faire peur ou déclencher des émotions négatives. Pourquoi ? Tout simplement parce que méditer, c’est un peu s’affronter soi-même, pour le meilleur et pour le pire. C’est donner la parole à son soi profond, et si on ne l’a pas fait depuis longtemps, il est possible qu’il ait plein de trucs à dire ! Et pas toujours des histoires marrantes…

Quand on est anxieux, on fait tout pour éviter d’affronter ses pensées. Alors, pour pas entendre sa petite voix, on essaye de la couvrir par tous les moyens en nous occupant le plus possible. Ce qui génère encore plus de stress. Vous voyez, le gendre de cercle bien vicieux !

Le vrai soulagement vient quand on comprend que tout cela est normal et n’arrive pas que à vous. L’esprit est comme l’océan. Si on a érigé un barrage, beaucoup de grosses vagues vont déferler sur la côte avant d’arriver au calme. Laissez faire, sans jugement et sans vous identifier à chaque pensée. Ca marche !

Comment faire pour se mettre à la méditation ?

★ Se faire accompagner par une application mobile. On apprend à méditer en écoutant des enregistrements de méditation guidée pour apprivoiser cette nouvelle approche et l’intégrer à notre quotidien

★ On choisit : Headspace en anglais ou Petit BamBou en français.

On y va ?

Alors, dans le cadre de ce défi, je promets solennellement de méditer chaque jour du mois! Voilà, c’est écrit, je peux plus revenir en arrière. Si j’arrive à le faire, pourquoi pas vous :-)

Les rituels du bain…

bain-damour

La recette du Bain d’Amour!

Comme disait Platon « l’être est coupé en deux, chaque partie n’a de cesse de pleurer l’autre. ».Pour retrouver cette belle harmonie corps mental, il s’agit avant tout de faire la paix avec ce corps car c’est par lui que passe l’équilibre.
Nous sommes souvent les tristes locataires d’un corps que nous n’habitons pas. A force de le bâillonner, nous ne ressentons plus rien, il devient une vraie carapace. Savoir prendre soin de soi est aussi une vraie preuve d’amour : lorsqu’on a de l’estime pour soi, on est plus enclins à se prendre en main.
Voici un rituel pour favoriser l’amour de soi, afin de se reconnecter à ses 5 sens : voir, entendre, écouter et sentir l’eau coulé sur sa peau. Le matin pour commencer une belle journée, si le temps vous le permet…ou le soir à la tombée de la nuit.

 Le Bain D’Amour…

Ingredients:
  • 1 litre d’eau
  • 10 graines de cardamome
  • 1/2 gousse de vanille
  • 5 roses rouges
  • 5 fraises
  • 5 framboises

Préparation:

Fendez la gousse de vanille et extrayez-en les graines que vous plongerez dans l’eau avec les graines de cardamome. Portez à ébullition et laissez mijoter une demi-heure à couvert. Laissez refroidir et ajouter les roses. Pétrissez-les dans l’eau en visualisant ce que vous attendez de ce bain. Ajoutez enfin les fraises et les framboises coupées en morceaux. Versez le mélange magique dans l’eau de votre bain ou arrosez-vous avec sous la douche.

* Les roses rouges, qui symbolisent la passion et la séduction, entrent depuis toujours dans la composition des philtres de l’amour. Les fraises et les framboises, associées à la plante Vénus, sont aphrodisiaques. La fraise est également un attribut de Freyja, déesse nordique de l’amour, de la sensualité et de la fertilité. La cardamome et la vanille réchauffent et adoucissent le bain et leurs délicieuses senteurs parfument durablement la peau.

Le bonheur se trouve à l’intérieur

automne-2016

Belle affirmation ! Définir cette notion est essentiel, non pas pour philosopher mais pour se l’approprier. Mettre des critères vérifiables de façon à ce que quand le bonheur est là, près de vous, vous puissiez en prendre pleinement conscience.

Le Yoga Nidra aide à être heureux, grâce à des techniques de relaxation, cette méthode psychocorporelle dénoue les tensions physiques et mentales et permet une synchronisation de la respiration. Vous êtes alors beaucoup plus dans l’instant présent, vous êtes beaucoup plus heureux !

Commencez juste par vous et votre bonheur. Êtes-vous heureux ? C’est quoi pour vous être heureux ? Notre passage sur terre est très rapide, souhaitez-vous contribuer à apporter une pierre à l’édifice d’un monde meilleur ? Si oui comment allez vous procéder ? La nature ne crée pas les choses pour rien, vous êtes magnifique et doué pour réaliser. Votre première intuition sera la bonne, écoutez-la.

La paix vient du dedans. Ne la cherchez pas au dehors. Bouddha

Envie de travailler sur vous ? Découvrez nos interviews et les prochains évènements « Eveil des Sens »

Cliquez içi: Tente Rouge de Belgique
Dimanche 16 octobre 2016 de 14h30 à 18h00

pub_eveil_des_sens_nr3

Cliquez ici: Soirée Relaxation & Diner
5 novembre 2016 de 18H30 à minuit

pub_eveil_des_sens_nr2

Cliquez ici: Interview des Wallonie Ladies
La « zen attitude » par Yasmine Janssen

yasmine

Cliquez içi: Notre After Movie Officiel
Soirée Eveil Des Sens – 10 septembre 2016img_8797

Thank you for listening, and thank you for being.

Namaste

Raja

Un câlin

calins

 

La durée moyenne d’un câlin entre deux personnes est de 3 secondes. Mais les chercheurs ont découvert quelque chose de fantastique. Quand un câlin dure 20 secondes, il y a un effet thérapeutique sur le corps et l’esprit. En effet un câlin sincère produit une hormone appelée « l’ocytocine », aussi connue comme l’hormone de l’amour. Cette substance présente de nombreux avantages pour notre santé physique et mentale, et nous permet, entre autres, de se détendre, de se sentir en sécurité et de calmer nos craintes et l’anxiété. Ce merveilleux apaisement est offert gratuitement chaque fois que nous avons une personne dans nos bras, qu’on berce un enfant, ou que nous chérissons un chien ou un chat, ou que nous dansons avec notre partenaire, ou que nous nous rapprochons de quelqu’un ou que tout simplement tenons le bras d’un ami.

 

Changer votre façon de penser afin d’atteindre le bonheur

be happy

Il ne suffit que d’une seule personne pour vous rendre heureux et changer votre vie : VOUS.

 

En dépit des échecs, réussir à garder une joie intérieure malgré des événements difficiles, réussir à cultiver un sentiment de sécurité malgré des doutes, prendre du recul et continuer à faire confiance en la vie, alors que tout semble compliqué…

Pourtant continuer à y croire, c’est permettre les meilleures expériences possibles de se réaliser…

Cela n’est pas si simple, car conscient ou non, un certain nombre de mécanisme de défense se mettent en route sous la forme de manifestations intérieures ou extérieures.

Comme, l’isolement, la dépression, la victimisation, la culpabilité, l’agressivité, la violence, l’étourdissement pour ne pas ressentir, de vengeance, de généralisation…

Savoir rester en confiance et en légèreté, malgré les difficultés de la vie, demande de la discipline et de la patience. Afin de rester en paix avec nous-même et avec les autres et avoir une meilleure perception de la situation.

Tout cela demande du temps, mais c’est selon moi l’une des clefs du bonheur. Vous aussi, vous pouvez apprendre à lâcher prise, à décider d’arrêter de subir votre vie!

Pour ma part, c’est la raison de ma pratique quotidienne du yoga, de la sophrologie et de la méditation. Elle permet d’être plus stable, en confiance et présent à ce que la vie m’offre chaque jour.

Elle me permet également de préserver une journée merveilleuse, en choisissant de réagir ou non à certaines contrariétés extérieures 😉

Développer la pleine conscience

photo relaxante

Développer la pleine conscience

Pour cela, la première chose est d’accepter de ne pas arriver à être parfaitement zen tout le temps 😉

La deuxième, c’est apprendre à lâcher prise, et vivre dans le présent :-)

Comment ? En s’entrainant !!

  • Gérer

Stress, anxiété, ruminations mentales, troubles du sommeil, colère, détresse, pensées négatives..

  • Développer

Son bien-être, se (re)connecter à ses valeurs, prendre davantage soin de soi, savourer l’instant présent, mieux se connaître et découvrir les autres, acquérir une plus grande sérénité..

Entrainez-vous sans cesse, à manger en éveillant vos sens, à prendre le temps d’écouter votre corps… des étapes essentielles pour mieux vous sentir dans votre peau.

  • Exemples
  1. Faites une chose à la fois, lentement et délibérément.
  2. Faites-en moins, espacez les choses.
  3. Passez au moins 5 minutes par jour à ne rien faire.
  4. Arrêtez de vous inquiéter à propos du futur, concentrez-vous sur le présent.
  5. Quand vous parlez à quelqu’un, soyez présent.
  6. Quand vous mangez, faites-le lentement et dégustez la nourriture.
  7. Vivez lentement et savourez votre vie.

La réponse à toutes vos angoisses, c’est entrainez-vous!

Prenez simplement une profonde inspiration, et entrainez-vous sans cesse à prendre le temps de cultiver votre présent en prenant soin de vous! :-)

 

Think less and feel more

Think less feel more

Pensez moins et ressentez plus!

Comme l’enseigne Eckhart Tolle :

« Ne cherchez pas la paix. Ne cherchez pas à trouver un quelconque autre état que celui dans lequel vous être dans l’instant présent. Sinon, vous instaurerez un conflit intérieur et une résistance inconsciente.
Pardonnez-vous de ne pas être en paix. Dès l’instant où vous acceptez totalement l’absence de paix, celle-ci se métamorphose en paix. Tout ce que vous acceptez totalement vous conduit à la paix. C’est le miracle du lâcher-prise.
Quand vous acceptez ce qui est, chaque moment est le meilleur qui soit. C’est cela l’illumination. »

 

 

Pensez moins et ressentez plus

Connectez – vous à votre respiration, à toutes vos sensations sans juger si elles sont agréables ou désagréables.

Juste ressentir et être présent à ce qui est.

Accueillez les images, les sons, les odeurs qui viennent en vous  sans les analyser.

Vous n’avez rien d’autre à faire que d’être là en cet instant.

Calme et détendu, heureux d’être là.

Laissez-vous aller à ressentir ce calme.

A ressentir cette sensation et à observer toujours ce qui se passe autour de vous.

Vous n’ attendez rien, vous ne désirez rien d’autre que d’être là.

Le mental a fait silence, vous n’êtes plus qu’une présence silencieuse.

Douceur et paix  vous envahit, , la vie est là.

Vous êtes totalement présent en cet instant.

Vous êtes en vie et c’est formidable! :-)

Sommes-nous libres de notre existence ?

Sommes-nous libres de choisir notre vie ?

 

 

Etre libre et décider de son existence, c’est être libre de réaliser ce que la vie nous détermine à être. La vraie liberté, c’est pouvoir toutes choses sur soi » de Montaigne

 

Nous sommes libres de choisir notre vie et d’accéder par là au bonheur, même si parfois on fait les mauvais choix pour se retrouver au bon endroit. Dans tous les cas, nous sommes toujours responsables des décisions que nous prenons… ou pas.

Nous passons notre vie entière à devoir décider de notre existence, comme par exemple de la personne avec laquelle nous vivrons, l’emploi que nous accepterons ou refuserons, la conception d’un enfant, l’achat d’un logement remboursable sur quinze ou vingt-cinq ans, un engagement politique ou religieux…

Comment faire le bon choix ?

  • Prendre le temps de noter ce qui est important pour vous dans la vie, en prenant du recul par rapport au choix.
  • Faites de vos notes une mission personnelle. Gardez cette mission de vie avec vous, prenez le temps de la relire régulièrement car elle vous servira justement à faire vos choix importants dans votre vie. Vous pouvez la corriger et la compléter quand vous en sentez le besoin :-)
  • Lorsque vous êtes en recherche d’une réponse pour faire un choix, utilisez vos notes, mais ayez aussi le courage de dire à vos proches ce qui compte pour vous plutôt que de leur demander simplement leur avis !
  • Ensuite, passer à l’action en toute sérénité, allez jusqu’au bout de vos propres choix sans regrets : car toute expérience vous apportera, vous permettra de repérer les obstacles récurrents.

Exemple: Changer de job

  • Quels sont les risques à (prendre la décision de) changer de boulot ou mieux devenir son propre patron ?
  • Votre nouveau job ou votre nouvelle entreprise pourrait couler?
  • Vous et votre famille pourriez vous retrouver sans les moyens nécessaires pour subvenir à vos besoins ?
  • Restons calme, nous avons la chance de pouvoir bénéficier d’aides salutaires dans de tels cas. Bien sûr, vous pourriez y perdre (temporairement) votre confort. Mais, êtes-vous prêt à cette expérience ? Apprendriez-vous à faire plus avec moins ? Encore une fois ce scénario catastrophe n’a rien d’insurmontable si tenté qu’il se réalise.
  • A présent, songer plutôt à ce que vous pourriez y gagner ?

Quand votre choix sera fait, allez y sans reculer! Préparez-vous à pouvoir agir pour faire face au scénario catastrophe mais réalisez toujours le meilleur de vous-même. Rappelez-vous que dans 99,9% des cas, il vaut mieux prendre une mauvaise décision que de ne pas prendre de décision :-)

 

Être vrai envers soi-même

« Être vrai envers soi-même »

Être vrai envers soi-même

Identifier ses propres valeurs et en reconnaître l’intérêt, c’est une voie vers un vie de bonheur.

Nous possédons tous un talent, une compétence ou une ressource dont quelqu’un d’autre a besoin : faites-en en un don !

Pour nous, c’est un don facile et c’est une contribution énorme pour celui qui la reçoit.

Lorsqu’on contribue à quelque chose, on affirme certaines de nos valeurs,  donc d’une manière ou d’une autre, on se rapproche d’avantage de nos valeurs dans le partage. C’est ainsi que s’éveille notre estime de soi.

Et vous, êtes-vous vrai envers vous-même ?

Je vous invite à lire ce passage, extrait du livre : When I Loved Myself Enough, de Kim McMillen & Alison McMillen.

Un texte magnifique, touchant, et tellement vrai, qu’il s’adapte je pense, de manière universelle à la vie et à l’expérience de chacun..:-)

 

« Le jour où je me suis aimé pour de vrai …

 

… j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. Et alors, j’ai pu me relaxer.Aujourd’hui je sais que ça s’appelle….. Estime de soi

… j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’étaient rien d’autre qu’un signal quand je vais contre mes convictions. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle….. Authenticité

… j’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle…. Maturité

… j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation ou une personne dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment… Aujourd’hui je sais que ça s’appelle….. Respect

… j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire : personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle…. Amour propre

… j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grands plans, j’ai abandonné les Méga projets du futur. Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime, quand ça me plaît et à mon rythme. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle…. Simplicité

… j’ai cessé de chercher à toujours avoir raison, et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé. Aujourd’hui j’ai découvert …. l’Humilité

… j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir. Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe. Aujourd’hui je vis une seule journée à la fois. Et ça s’appelle…. Plénitude

… j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir. Mais si je la mets au service de mon coeur, elle devient un allié très précieux.

Tout ceci est… Savoir vivre »

 

Faire de sa vie un rêve et de ses rêves une réalité

vivresavie

« Fais de ta vie un rêve et de ton rêve une réalité » Antoine de Saint Exupéry

 

Sans rêve, il est difficile de se projeter dans l’avenir avec passion. Peut-être que ce rêve n’est qu’une fantaisie ?.. ou que nous sommes pas encore prêt ?

Ce n’est pourtant pas un échec.

Aimez-vous votre vie ? Il y a au moins de grandes chances pour que vous vouliez en changer une facette.

Si vous ne faites rien de concret pour la changer, c’ est qu’au fond vous l’aimez.

A nous de percevoir, si notre routine quotidienne est plus désagréable que le risque de vivre ses rêves. Il y a deux moteurs qui nous poussent à réaliser le changement,  la fuite du mal-être (douleur) et la recherche du bien-être (plaisir).

Notre perception de la situation actuelle demeure le principal frein à la poursuite de nos rêves.

Par exemple: Vous avez toujours rêver de fuire la capitale à cause du bruits, de la pollution, du manque d’espace..finalement pour des raisons de santé, votre médecin vous conseille vivement de vivre près de la mer, au vert! Il est fort probable que la peur du changement disparaisse et vous trouverez certainement l’energie pour goûter une vouvelle vie! 😉

Au lieu de fantasmer sur vos rêves et ses risques, pourquoi ne pas les imaginez…mesurer les risques, les plans de secours..soyez aussi imaginatif dans vos problèmes que pour vos solutions.

En renouvelant régulièrement cette réflexion sur votre envie de concrétiser vos rêves, vous vous en approchez déjà.

Lorsque cette envie irrésistible d’accomplissement vous prendra au corps et que votre quotidien vous paraîtra moins supportable, vous serez prêt!

Prêt à vivre vos rêves et à ne plus rêver votre vie.

Où en êtes-vous aujourd’hui par rapport à vos rêves ? Vos fantaisies ?

Je vous invite à lire ce livre, Adultère de Paulo Coelho qui fait se poser de vraies questions sur la vie et les choix qu’on fait. Un extrait ci-dessous:

Courir après un rêve, cela a un prix. Cela peut exiger que nous abandonnions nos habitudes, cela peut nous faire traverser des difficultés, cela peut nous conduire à des déceptions, etc. Mais aussi élevé que soit le prix, ce n’est jamais assez cher que le prix payé par celui qui n’a pas vécu. Parce que cette personne va un jour regarder en arrière et elle entendra son propre cœur dire : « J’ai gaspillé ma vie. »