Faire de sa vie un rêve et de ses rêves une réalité

vivresavie

« Fais de ta vie un rêve et de ton rêve une réalité » Antoine de Saint Exupéry

 

Sans rêve, il est difficile de se projeter dans l’avenir avec passion. Peut-être que ce rêve n’est qu’une fantaisie ?.. ou que nous sommes pas encore prêt ?

Ce n’est pourtant pas un échec.

Aimez-vous votre vie ? Il y a au moins de grandes chances pour que vous vouliez en changer une facette.

Si vous ne faites rien de concret pour la changer, c’ est qu’au fond vous l’aimez.

A nous de percevoir, si notre routine quotidienne est plus désagréable que le risque de vivre ses rêves. Il y a deux moteurs qui nous poussent à réaliser le changement,  la fuite du mal-être (douleur) et la recherche du bien-être (plaisir).

Notre perception de la situation actuelle demeure le principal frein à la poursuite de nos rêves.

Par exemple: Vous avez toujours rêver de fuire la capitale à cause du bruits, de la pollution, du manque d’espace..finalement pour des raisons de santé, votre médecin vous conseille vivement de vivre près de la mer, au vert! Il est fort probable que la peur du changement disparaisse et vous trouverez certainement l’energie pour goûter une vouvelle vie! 😉

Au lieu de fantasmer sur vos rêves et ses risques, pourquoi ne pas les imaginez…mesurer les risques, les plans de secours..soyez aussi imaginatif dans vos problèmes que pour vos solutions.

En renouvelant régulièrement cette réflexion sur votre envie de concrétiser vos rêves, vous vous en approchez déjà.

Lorsque cette envie irrésistible d’accomplissement vous prendra au corps et que votre quotidien vous paraîtra moins supportable, vous serez prêt!

Prêt à vivre vos rêves et à ne plus rêver votre vie.

Où en êtes-vous aujourd’hui par rapport à vos rêves ? Vos fantaisies ?

Je vous invite à lire ce livre, Adultère de Paulo Coelho qui fait se poser de vraies questions sur la vie et les choix qu’on fait. Un extrait ci-dessous:

Courir après un rêve, cela a un prix. Cela peut exiger que nous abandonnions nos habitudes, cela peut nous faire traverser des difficultés, cela peut nous conduire à des déceptions, etc. Mais aussi élevé que soit le prix, ce n’est jamais assez cher que le prix payé par celui qui n’a pas vécu. Parce que cette personne va un jour regarder en arrière et elle entendra son propre cœur dire : « J’ai gaspillé ma vie. » 

 

Écouter avec le cœur

ecouteravec le coeur

Écouter avec le cœur

Écouter s’apprend et c’ est pas toujours possible. Vous devez vous-même être disponible et reposé pour « accueillir le monde de l’autre ».

Pour se rapprocher des gens qui comptent le plus, nos conjoints, nos parents, nos enfants, comme nous n’avons jamais appris à le faire. Et c’est en approfondissant nos relations que nous nous soignons aussi nous-mêmes.

Les Questions de l’ELFE, c’est comme dans les contes de fées, c’est l’ELFE qui transforme le quotidien banal en un instant magique :-)

L’important est d’écouter la personne et de l’interrompre  le moins possible pendant minimum trois minutes.

Au-delà de trois minutes, si vous laissez votre interlocuteur se perdre dans les détails, vous risquez de ne jamais arriver à l’essentiel. Et l’essentiel, au fond, ce ne sont jamais les faits, mais les émotions.

Il faut donc rapidement passer à la deuxième question, bien plus capitale.

Q pour « Que s’est-il passé? »

  • E pour Émotion: Et quelle émotion as-tu ressentie ?
  • L pour Le plus difficile: Qu’est-ce qui a été le plus difficile pour vous ?
  • F pour Faire face: Et qu’est-ce qui vous aide le plus à faire face ?
  • E pour Empathie: Exprimer avec des mots sincères ce que l’on a éprouvé en écoutant l’autre.

La maîtrise de la communication émotionnelle ne s’obtient pas en une journée ni en un mois. Pas même en un an…c’est une philosophie de vie pour aborder les difficultés de l’existence…l’art de la communication émotionnelle demande sans doute toute une vie pour être parfaitement affinée.

Même si cela peut se perfectionner à l’infini, ce n’est qu’une raison de plus pour s’y mettre sur-le-champ…:-)

Cette méthode d’écoute simple et efficace est extrait de l’ ouvrage: Guérirpar DAVID SERVAN-SCHREIBER. Editions Robert Laffont, 2003

Comment aimer sans s’aimer ?

coeur1

La bienveillance envers soi-même

Comment aimer sans s’aimer ? Jacques Salomé

 

Il y a des personnes qui savent porter un beau regard sur vous. Restez près d’elles…et mieux encore inspirez vous d’elles pour être plus bienveillant envers vous même !

La bienveillance envers soi-même est tout sauf un acte d’égoïsme. Selon Anne Van Stappen, Docteur en médecine et auteur du Petit Cahier d’exercices de bienveillance envers soi-même (2009, Editions Jouvence), « être bienveillant envers soi-même, c’est prendre soin de soi d’une manière telle que l’on va bien et qu’alors, inévitablement, on a beaucoup à donner aux autres et on ressent l’envie de le faire. C’est vivre sa vie de façon à se sentir heureux, en paix et en harmonie avec ses valeurs, ses aspirations et ce, sans qu’il n’y ait un coût à payer pour quiconque ».

En résumé :

  • Quand avez-vous pris délibérément soin de vous pour la dernière fois ?
  • Que pourriez-vous faire aujourd’hui, concrètement, pour accomplir un petit pas de bienveillance envers vous-même ?

Je vous propose de prendre un engagement avec vous-même, de réaliser un contrat avec vous et avec soi!

Voici ci-dessous un petit texte que je vous invite à apprendre par cœur, ou à recopier en y notant votre prénom et votre nom ainsi que la date du jour et à signer solennellement :-)!

 

CONTRAT AVEC MOI-MÊME :

Je, soussignée…………………………………………………………,

 décide officiellement,

 à compter de ce jour ………………………………………………..,

 de prendre soin de moi en priorité.

 

 Aujourd’hui, j’ai compris que mes besoins étaient importants

 et que pour être à même de m’occuper des autres,

 je devais d’abord m’occuper de moi.

 Ainsi, je m’engage très officiellement à : 

–            Etre à l’écoute de mes besoins

–            Leur accorder l’importance qu’ils méritent

–            Faire chaque jour un pas de plus pour les satisfaire

 

Fait à ………………………………..

 

Signature

 

(Extrait du livre Envie d’être zen et organisée ?, paru aux Editions Tournez la page dans la collection Femmes actives en janvier 2013).

Canaliser ses émotions

emotions

CANALISER SES ÉMOTIONS

  • Et vous..,Laissez-vous la porte ouverte à vos émotions ?
  • Vous autorisez-vous à être touché ?
  • Comment s’expriment-elles ?
  • Qu’est-ce qui vous a ému récemment ?

Il est possible d’être en colère et de vouloir sauter au cou d’une personne..;-), cela ne constitue pas pour autant une bonne idée! Dès lors, à chacun sa technique pour canaliser ses émotions.

Certains préfèreront refouler ce qu’ils ressentent, mais des possibilités existent pour évacuer ses émotions tout en faisant du bien à son corps!

Des exemples:

  • Exprimer ses sentiments à une personne de confiance.
  • Tenter de faire le point et de comprendre quelles sont les raisons qui ont entrainé cette émotion.
  • Ou bien, penser à autre chose est un bon moyen de s’évader et de faire redescendre la pression, en écouter de la musique, la pratique de la méditation, du yoga, de la sophrologie.
  • Se défouler est une bonne alternative! Marcher, bouger, faire du sport, se consacrer à un hobby :-)

Soyons à l’écoute de notre émotion, laissons-la fondre en nous, elle essaie de nous dire quelque chose d’essentiel…

C’est souvent très contre-productif d’étouffer ses émotions, car elles sont alors comme emmagasinées dans des couches internes de notre inconscient, et peuvent ressortir brusquement et violemment au moment où on s’y attend le moins..

Je vous invite à lire cet extrait de l’excellent article lu sur le site : « Le démotivateur » intitulé : « Comment faire pour gâcher votre vie sans même vous en rendre compte »

« Vous gâcherez votre vie en vous désensibilisant. Nous avons tous peur d’en dire trop, d’avoir trop de sentiments, de laisser les gens savoir à quel point ils comptent pour nous. Éprouver une forte affection n’est pas synonyme de folie. Quand vous dites à quelqu’un à quel point il compte dans votre vie, cela vous rendra vulnérable, c’est vrai. Pourtant, il n’y a pas de honte à cela. Il y a quelque chose d’incroyablement beau et de magique dans ces moments d’honnêteté. Alors, exprimez-vous, encore et encore. Ouvrez-vous aux autres, au lieu de vous emmurer dans une coquille. Il y a du courage, dans cela. »

 

LA SOPHROLOGIE, c’est quoi ?

femmemeditationfleurs

LA SOPHROLOGIE, c’est quoi ?

Elle rassemble des techniques de respiration, de relaxation et de pensées positives permettant la détente musculaire et mentale, pour une mise au repos de l’organisme qui peut ainsi se régénérer.

La sophrologie est un chemin du bien-être pour une vie plus zen et plus sereine.

A cultiver au quotidien:

  • A la maison
  • Au travail
  • Dans les transports en commun..

En pratique:

  • En position allongée ou en position assise
  • Prise de conscience des tensions
  • Relâchement des muscles segment par segment
  • Respiration abdominale
  • Méditation guidée
  • Relaxation profonde & dynamique
  • Gym douce
  • Automassage

Résultat:

  • Devenir son propre coach
  • Développer sa capacité de confiance en soi
  • Développer sa capacité de concentration
  • Développer sa capacité d’écoute
  • Développer sa capacité de mémoire
  • Valoriser ses aptitudes

Soyez patient avec vous même et régulier dans votre pratique, une pratique même brève donne plus de résultat qu’une pratique occasionnelle.

Vivre zen, c’est se donner les moyens de gérer les difficultés et les épreuves de la vie, en respectant son écologie intérieur sans se laisser polluer par des pensées négatives.

Vivre zen, c’est être en accord, d’abord avec soi-même et puis avec les autres.

PERDRE DU POIDS AVEC MOINS DE STRESS : ALIMENTATION ET SOPHROLOGIE

femmeallongésurtapis

PERDRE DU POIDS AVEC MOINS DE STRESS : ALIMENTATION ET SOPHROLOGIE

En temps de stress c’est souvent le pain, les biscuits, le chocolat qui y passent !

Ce besoin de se remplir est  naturel, et souvent remonte à l’enfance,comme par exemple.. vos parents vous donnant un bonbon pour vous consoler d’un bobo…

Adulte, vos contrariétés ont toujours besoin d’être compensées, et c’est naturel!

En plus du lien affectif, les glucides augmentent l’insuline. Et cette réaction permet de synthétiser un acide aminé (le tryptophane) qui se transforme en hormone du bonheur : la sérotonine !

Même si l’effet n’est pas immédiat dans le corps, le cerveau l’a bien enregistré et associe donc les produits sucrés comme des anti-stress puissants.

Donc, pour éviter que la prise de kilos soit proportionnelle à votre degré de stress, il faut :-)

Bonnes habitudes alimentaires:

  • Manger sainement
  • A heures fixes
  • En bonnes quantités pendant les repas
  • Faire de petites collations afin d’avoir une glycémie plus stable (pour un meilleur contrôle de la faim provoquée par le stress)

Mangez aliments aux vertus prouvées « anti-stress »

  • Fruits secs: cajou, amandes, graine de courges, noix du brésil
  • Chocolat noir: magnésium
  • Fruits rouges: framboises, baies de Goiji, mures
  • Avoine, orge
  • Oméga 3: sardine, maquereau, saumon

Alimentation et sophrologie

  • La sophrologie permet de reprendre contact avec les sensations du corps mais aussi de gérer le stress.
  • La séance suggère de nouvelles programmations mentales (quand je rentre chez moi je me détends au lieu d’ouvrir le frigidaire…).
  • Des exercices de relaxation, de mouvements doux issus du yoga et des techniques de respiration vous sont proposés, afin de manger quand on a faim uniquement et non grignoter quand on est stressé, fatigué, découragé…
  • Le travail sur l’inconscient est très riche durant les séances, il s’agit de se reconnecter avec ses désirs et de nourrir sa vie de façon créative et détendue :-)