PRANAYAMA – Le souffle vital

image

Le mental peut aller dans plusieurs directions à la fois. Le souffle, lui, ne connaît qu’un seul chemin: l’inspiration et l’expiration. Il peut s’arrêter un instant en rétention « Kumbacka » mais ne peut pas se diversifier dans tous les sens comme le mental. Donc contrôler le souffle et observer son rythme amène la conscience à l’immobilité. En contrôlant le souffle on contrôle la conscience et en contrôlant la conscience on rythme le souffle. Voilà qui est yoga.

Aussi la pratique du yoga, c’est l’union du corps et du mental. Pour une personne cultivée, c’est aussi l’union du mental à l’intelligence. Pour une personne encore plus cultivée, c’est l’union du mental et de l’intelligence aux profondeurs de l’âme. Iyengar
Puisse votre souffle, tel un phare, vous guider dans les jours de lumière et les jours plus sombres. Que chacune de vos pratiques soient nourrit de ce souffle, et que chacun de vos souffles soient comme les premiers de votre vie à chaque fois… pure et unique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *