Nathalie Ghysen, Créatrice de Kari’T care

Nathalie:karitcare

 Hello les Ladies !!

Une nouvelle interview de Wallonie Ladies :-)
Cette fois c’est à Sombreffe que nous allons pour retrouver Nathalie Ghysen qui nous parle de son métier passion.

Je profite de cette nouvelle interview, pour faire un appel : si vous souhaitez présenter votre métier passion, n’hésitez pas à me contacter pour que l’on en discute.
Sur ce, je vous laisse découvrir cette interview.

  • Qui es-tu ?

Nathalie, 36 ans, mariée, mère de deux enfants, graduée en communication et gestion d’entreprise et licenciée en médiation familiale. Epicurienne, fonceuse, battante, amoureuse de la vie et de la terre, mon parcours fut jalonné de nouvelles expériences, évoluant au fil de mon cheminement personnel. Avec mon diplôme de communication en poche, j’ai débuté ma carrière en tant que déléguée médicale durant 7 ans, dans un cadre professionnel confortable, où je gagnais très bien ma vie et je ne me posais pas trop de questions.  La perte de mon frère unique a fait basculer mon petit bonhomme de chemin et j’ai décidé d’emprunter des sentiers un peu plus sinueux, d’abord afin d’explorer mon âme, de me connecter avec d’autres énergies afin de comprendre ma destinée sur terre. C’est là que j’ai commencé à  me réorienter en me formant aux techniques d’écoute, de gestion de conflit, de communication non violente et non verbale et ensuite en apprenant le pardon afin de passer au delà de toutes les souffrances et repartir vers l’avant.

J’ai erré quelques années avant de trouver un chemin moins tordu, et c’est la rencontre avec  mon mari et la naissance de mes enfants, qui m’ont permis de me stabiliser et enfin trouver ma voie.

Je suis devenue savonnière et créatrice d’une gamme de cosmétiques à base de beurre de karité issu du pays de mon mari : le Bénin.

  • Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire ce que tu fais ?

La naissance de mes enfants, un mode de vie beaucoup plus sain, un besoin d’être en accord avec mes convictions de respect de la terre et de ses trésors et un fils ayant de l’eczéma à la naissance.

Comme j’avais travaillé dans le domaine des allergies, je voulais lui éviter les traitements chimiques et les produits aux compositions douteuses avec un nombre incalculable d’ingrédients issus de la filière pétrochimique et de synthèse. J’utilisais le beurre de karité brut pour l’hydrater, mon mari ne jurant que par cette magnifique matière première pour nourrir sa peau sèche. J’ai commencé à m’intéresser à toutes ses vertus, c’est de cette manière que je me suis rendue compte que le beurre de karité était riche en insaponifiables, ce qui en faisait une matière première très prisée en savonnerie, où il apporte dureté  mais surtout une grande partie de ses actifs qui ne sont pas transformés par le processus de fabrication !!! C’est là que je suis tombée dedans, j’ai testé une recette de savon assez simple, j’ai adoré créer et j’ai décidé de partir me former en France !!! A mon retour, des idées plein la tête, je me suis dit qu’en plus de ma gamme de savons, j’allais aussi proposer une gamme de crèmes sans eau, ce qui est très rare dans le commerce, la plupart des cosmétiques étant composé à 80% d’eau. C’était un vrai défi d’oser proposer des crèmes grasses, mais riches en principes actifs et formulées avec peu d’ingrédients de qualité, biologiques ou sauvages en provenance de petites coopératives du pays de mon mari.

  • Quelle est ta plus belle expérience ?

Donner la vie, à mes yeux il n’y a pas plus belle expérience.

  • Qu’est-ce que tu referais en mieux ?

Absolument rien, chaque étape de ma vie m’a construit et m’a permis d’en arriver là où je suis, je me dis souvent qu’on n’a pas le temps pour les regrets, que les erreurs n’appartiennent qu’a nous-mêmes et que nous sommes nés pour amener notre part de progrès, dixit un célèbre rappeur qui a bercé mes oreilles avec des lyrics underground dans ma jeunesse.

  • Et si on te proposait de te transformer, tu choisirais qui ?

Je serais incapable de te répondre, car cela remue énormément de choses en moi, ne m’étant jamais posée ce type de question, je suis qui je suis, je ne m’imagine en personne d’autre, je remercie le Bon Dieu pour tout ce qu’il m’a donné dans ma vie ici bas.

  • Tes bons plans, tes petits coins préférés ou tes enseignes que tu recommandes par chez nous ?

Pour manger : au restaurant Pepenero, avenue Franklin Roosvelt 104 à Rixensart, super ambiance, un accueil chaleureux et une cuisine italienne innovante et de qualité.

Au poivre noir à Braine-l’Alleud, ou le chef ne travaille que des produits frais et de saison, avec un menu du marché en semaine à un prix très démocratique pour une cuisine d’une telle qualité.

Pour les habits, j’ai deux boutiques coup de cœur que j’ai découvert grâce à mes produits, la première Orybany à la rue des tanneurs à Bruxelles qui rassemble des créateurs locaux proposant des vêtements ethniques, colorés, et équitables, en plus si vous avez de la chance vous rencontrez les créateurs.

La seconde c’est « La petite boutique » à Nandrin, où on trouve des vêtements colorés, des accessoires design, qu’on ne retrouve nulle part ailleurs, la patronne ayant des exclusivités sur la Belgique avec des artisans espagnols.

  • Où pouvons-nous te retrouver ?

Sur divers marchés ou festivals et là comme j’ai toujours eu la bougeotte, il faut regarder mon activité sur la page Facebook de Kari’T care.

Mon mail : karitcare@yahoo.com

Mon site : www.karitcare.com

Mon tel : 0488.49.16.50

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *