Faire de sa vie un rêve et de ses rêves une réalité

vivresavie

« Fais de ta vie un rêve et de ton rêve une réalité » Antoine de Saint Exupéry

 

Sans rêve, il est difficile de se projeter dans l’avenir avec passion. Peut-être que ce rêve n’est qu’une fantaisie ?.. ou que nous sommes pas encore prêt ?

Ce n’est pourtant pas un échec.

Aimez-vous votre vie ? Il y a au moins de grandes chances pour que vous vouliez en changer une facette.

Si vous ne faites rien de concret pour la changer, c’ est qu’au fond vous l’aimez.

A nous de percevoir, si notre routine quotidienne est plus désagréable que le risque de vivre ses rêves. Il y a deux moteurs qui nous poussent à réaliser le changement,  la fuite du mal-être (douleur) et la recherche du bien-être (plaisir).

Notre perception de la situation actuelle demeure le principal frein à la poursuite de nos rêves.

Par exemple: Vous avez toujours rêver de fuire la capitale à cause du bruits, de la pollution, du manque d’espace..finalement pour des raisons de santé, votre médecin vous conseille vivement de vivre près de la mer, au vert! Il est fort probable que la peur du changement disparaisse et vous trouverez certainement l’energie pour goûter une vouvelle vie! 😉

Au lieu de fantasmer sur vos rêves et ses risques, pourquoi ne pas les imaginez…mesurer les risques, les plans de secours..soyez aussi imaginatif dans vos problèmes que pour vos solutions.

En renouvelant régulièrement cette réflexion sur votre envie de concrétiser vos rêves, vous vous en approchez déjà.

Lorsque cette envie irrésistible d’accomplissement vous prendra au corps et que votre quotidien vous paraîtra moins supportable, vous serez prêt!

Prêt à vivre vos rêves et à ne plus rêver votre vie.

Où en êtes-vous aujourd’hui par rapport à vos rêves ? Vos fantaisies ?

Je vous invite à lire ce livre, Adultère de Paulo Coelho qui fait se poser de vraies questions sur la vie et les choix qu’on fait. Un extrait ci-dessous:

Courir après un rêve, cela a un prix. Cela peut exiger que nous abandonnions nos habitudes, cela peut nous faire traverser des difficultés, cela peut nous conduire à des déceptions, etc. Mais aussi élevé que soit le prix, ce n’est jamais assez cher que le prix payé par celui qui n’a pas vécu. Parce que cette personne va un jour regarder en arrière et elle entendra son propre cœur dire : « J’ai gaspillé ma vie. » 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *